Facebook

Le dégoût

Le dégoût est une sensation de répulsion qui peut être très expressive et aller jusqu’aux renvois voir au vomissement.

Cette émotion peut être provoquée par quelque chose que nous avons vu, senti ou goûté. Ce qui nous dégoûte peut être un plat, une personne, une attitude, un lieu, une odeur, un environnement…

Comme toutes les émotions, le dégoût est un messager. Le but du messager est de nous éloigner de l’objet du dégoût afin d’éviter une nuisance, une blessure, un empoisonnement, une maladie.

C’est une émotion innée mais qui s’affine par l’apprentissage. Elle est donc très influencée par notre culture, l’environnement dans lequel nous avons grandi, dans lequel nous vivons.
Les principaux déclencheurs qui varient selon notre culture sont parmi cette liste non exhaustive

déclencheurs corporels (sang, matière fécale, blessure, vomis, pied…)
nourriture avariée (odeur, vue, goût…)
• les insectes, araignées, asticots, mollusques,
anatomie (caractéristiques de personnes différentes, inconnues)
comportement non appropriés (en désaccord avec nos normes sociales)

 

Le message du dégoût

Le message, ici, est qu’il faut se méfier car nous sommes possiblement face à :
• une nourriture avarié, ou impropre à la consommation.
• un risque de contamination, de maladie, voir de mort
• un comportement non approprié, réprouvé par la morale, jugé mauvais ou que nous ne comprenons pas.
Le sentiment de dégoût peut aussi venir lorsque nous sommes forcé de faire avec quelque chose (quelqu’un) que nous n’aimons pas, d’une manière qui ne nous convient pas. Si nous sommes forcé de manger encore et encore quelque chose (même que nous aimons) alors que nous n’avons plus faim, on finira par être dégoûté !

Cette émotion nous protège en nous maintenant à l’écart ou en rejetant ce qui nous répugne, ce qui provoque, chez nous, une aversion.

Cette émotion est liée à notre culture, à notre éducation, à ce que nous jugeons bien ou mal, bon ou mauvais. Si, autrefois, le dégoût provenait d’un mal être face à quelque chose de potentiellement nuisible pour le corps, il est, maintenant, devenu social avec le rejet de certaines personnes avec certaines particularités. Cela reste personnel mais nous sommes tout de même très influencé par la société à laquelle nous appartenons, à laquelle nous nous identifions.

 

Comment gérer le dégoût ?

dégoût,  émotion,  émotions,  gestion des émotions,  coach,  coaching, accompagnement

Face à un environnement sale, des aliments pourris, il suffit de s’en éloigner, de ne pas les ingérer.

Mais face à des personne ou un environnement qui nous répulse, nous avons quelques questions à nous poser. Comme toute émotion, si nous nous contentons de mettre un couvercle dessus, elle va revenir avec plus d’intensité !

Qu’est ce qui vous rebute dans votre travail, dans cette personne, dans ce lieu ?
Soit, c’est exagérer et nous pouvons faire avec,
Soit ce n’est pas exagéré mais nous pouvons quand même faire avec en changeant notre perspective, quelques unes de nos attitudes,
Soit nous ne pouvons plus faire avec et il est temps de prendre des décisions !
Pensez vous que ce soit un dégoût personnel, culturel ?
Est ce qu’il vous appartient ou est ce qu’il est dû à de votre environnement, votre éducation ?
• Qu’est ce qui se cache vraiment derrière ? Au fond, qu’est ce qui ne vous convient pas ? Lequel de vos besoins n’est pas comblé, pas entendu ?

Le problème ne vient pas de l’extérieur mais de notre perception, de nos réactions face aux autres, à l’environnement… Si pour être accepté, nous nous éloignons de nous, de nos besoins, nous pouvons en arriver à ressentir du dégoût envers nous-mêmes, la personne face à nous ou l’environnement dans lequel l’action se déroule.

Écouter notre dégoût va nous aider à voir quels besoins ne sont pas comblés et notamment le besoin de mettre de la distance entre nous et la situation, la personne, le lieux… Distance qui peut être temporaire, le temps de faire le point.

Le point de départ d’une phobie peut être une aversion envers quelque chose (ex le sang, la phobie sociale)

D’un point de vue société, nous pouvons connaître un dégoût idéologique (face à une autre religion, culture, idéologie politique…)

A la base, le dégoût nous permet de nous tenir à l’écart de ce qui peut porter atteinte à notre intégrité physique. Aujourd’hui, le coté moral, idéologique est devenu très important.

Selon certains auteurs, rejeter ceux qui ne respectent pas l’ordre moral (le notre, selon nos propres idées) qui ont des comportements que nous jugeons malsains, négatifs pourrait refléter le fait que nous pensons avoir un rôle protecteur de la dignité humaine au sein de la communauté !

A lire également…

Nos besoins !

Nos besoins !

De quoi avons nous besoin pour être heureux ? Pour être bien ? Difficile de répondre à cette question sans réfléchir un minimum ! Et pourtant, elle est primordiale. Selon le dictionnaire de la langue française, un besoin est une « exigence née d’un sentiment de...

lire plus
Nos valeurs !

Nos valeurs !

Que sont nos valeurs ? Nous avons tendance à confondre valeurs et éthique, ou qualités morales et/ou socialesNotre éthique est la somme de nos principes. Y être fidèle nous aide à ne pas franchir certaines limites.Nos valeurs sont les notions auxquelles nous accordons...

lire plus
Vivre avec nos Émotions

Vivre avec nos Émotions

Comment gérer nos Émotions ? Nos émotions sont des messager là pour nous permettre de réagir de façon appropriée (si nous les écoutons).Elles arrivent très rapidement, il est donc très difficile de les contrôler. Les contrôler, est il la bonne solutions ?La plupart du...

lire plus